Miss Tetanos (Und) Sri.Fa feat Stephen O'MaltineDon't drink so much than Nostradamus

Cat. Nr.:ROREC044
Release date:2017-08-23
Label:Rockerill Records
Available formats:
Details:

Miss Tetanos: Theremin & vocal Sri.Fa: Keyboard & vocal Stephen O’Maltine: Drums
Recorded @Studio Red H / Molenbeek by Michel Andina & Thomas Vanelstlande
Mixed and masterised by Thomas Vanelstlande
Artwork & Graphism by Jérôme Considérant
 

Tracklist:
  1. 136 Hidalgo (9:47)
  2. Averemissé (3:28)
  3. Possession Brew (4:31)
  4. Der Leiermann (10:28)
  5. Don't Drink So Much Than Nostradamus (4:28)
About:View Press Releases
  • PRESS RELEASE
  • MISS TETANOS
    « Don’t Drink So Much Than Nostradamus »

    Qu’est ce qui peut faire tanguer une usine ? Cette question essentielle n’avait jusqu’ici récolté que des réponses saugrenues, voire des railleries obscènes. Miss Tetanos apporte enfin l’illumination rédemptrice, celle de la puissance faite musique, celle de la mélodie transformée en force tellurique. Beat. Electro. Kraut. Carolowave. C’est noir et sombre. Cela se déroule comme une nuit qui ne fait que commencer. Entre espoir de décollage immédiat et prémices secoués de plaisirs à venir.

    « 136 Hidalgo » pose les jalons d’une épopée annoncée, donnant à entendre les échos industriels d’un Kraftwerk survitaminé. Le krautrock du meilleur cru s’impose, en effet, en référence. Miss Tetanos n’a pas peur des points de comparaison. Elle les assume. L’électronique se fait brute offrant des reflets obscurs inspirés d’une dark wave qui sent la rouille rédemptrice et la sueur des épidermes qui s’échauffent. Déjà, l’usine frémit.

    Au fil des morceaux, le frémissement se fait insistant, imprimant un rythme de plus en plus prononcé. « Averemissé », « Possession Brew », la face A se voit portée par les sonorités habitées de Sri.Fa tandis que Stephen O’Maltine met sous tension ses percussions. Ça trace. Les pulsions sont autant organiques que métalliques. Le theremin de Miss Tetanos survole l’ensemble, comme une liberté déclinée en ondes, comme une folie sortie du cerveau dérangé d’une laborantine aux yeux de mouche, comme un logo détourné qui verrait la mise à mort d’un oiseau innocent par une silhouette tabagique féminine.

    Mais le meilleur est à venir. « Der Leiermann » ouvre la face B comme craque l’arc électrique d’un four en métallurgie. La tête. Le tronc. Les membres. Fusion ultime. Le corps devient usine. L’usine devient corps. Ça tangue. Ça tangue. Pendant plus de 10 minutes. Et si Miss Tetanos clôture son deuxième album avec un « Don’t drink so much than Nostradamus » qui est censé nous faire croire que nous avons rêvé sous l’emprise de l’alcool, ne vous y fiez pas. L’usine a réellement tangué. Sous vos pieds en transe, elle s’est faite chair en coulée continue, animée de soubresauts électroniques.

    Dirk Weis pour Rockerill Records


  • Cutting Edge

  • Luminous Dash

  • GONZO CIRCUS
  • GONZO Novembre 2017
    Miss Tetanos (Und) Sri.Fa feat Stephen O'Maltine
    Don't Drink So Much Than Nostradamus
    (Rockerill)

    Het uit Charleroi afkomstige Miss Tetanos neemt iedereen meteen maar in de zeik. Die Walenhebben het Engels toch niet onder de knie, met al hun steenkolen. Dan maar meteen zelf deboel verhaspelen, hebben die journalisten meteen iets om over te schrijven als ze de muzieknier snappen. We vinden het allemaal hilarisch en goed gevonden. Net als de plaat zelftrouwens. Minder ruig dan ander werk op het eveneens in Charleroi gehuisveste Rockerillmisschien, als we Sects Tape, La Jungle en Rraouhhh! vermelden.Toch hebben al die bands iets gemeen: ze doen het liever allemaal zelf en op hun eigenmanier. En klinkt het niet gelikt of voldoende gesmeerd, wie kan het wat schelen. MissTetanos is al net zo'n geval, waarbij de zelfrelativering tot in alle geledingen isdoorgedrongen. Actief sinds 2009 maakten ze in 2013 al eens een naar zichzelf genaamdeplaat, die in ondergrondse kringenmet een voorliefde voor elektronica goed werd ontvangen. Waar bij Rraouhhh! deschreeuwerige stemmen ietwat de bovenhand durven nemen, kiest Miss Tetanos voor eenlieflijker benadering en is ook de muziek een stuk toegankelijker en dansbaarder. Opener '136Hidlago' dondert tien minuten verder tot de trance is bereikt, met door vocoder gehaaldestemmetjes en jaren 1980 net geen disco synthesizerdeuntjes. Echte drums (StephenO'Maltine) ondersteunen de beats (afkomstig van Sri.Fa), wat het nummer des te sterkermaakt. De donker klinkende, ietwat schreeuwerige mannenstem geeft het eveneens meer dantien minuten durende 'Der Leiermann' een onderhuidse dreiging mee waarmee het nummertegelijk de krautrockkant van deze Carolo's laat horen. De overige drie nummers, verdeeldover de twee plaatkanten waar telkens een van voornoemde nummers domineert, liggen indezelfde lijn. Tussen de beats mishandelt Miss Tetanos regelmatig haar theremin, die in al danniet vervormde staat de nummers extra kleur mee geeft.(Patrick Bruneel)


  • W-Fenec

  • Vinylez-Moi
  • https://vinylezmoi.wordpress.com/2017/10/06/aujourdhui-rockerill-records-nous-presente-miss-tetanos/

    Bonsoir les amis,

    Ah c’est indéniable ! Ce moment la de la semaine est celui que j’affectionne le plus. Le vendredi soir, l’impression que tout est permis… Que le temps, nous laisse tant de liberté. Qu’il va enfin être possible de profiter de sa famille, de ses proches, de ceux que l’on aime.

    C’est aujourd’hui, que je vais vous présenter un groupe atypique que le label rockerill records m’a permis de connaître récemment… Ce groupe, ne ressemble à aucun autre, singulier, il vous fera rentrer dans cet univers psychédélique que l’on peut retrouver au cinéma par exemple. Je vous laisse donc en compagnie de ces trois acolytes afin de découvrir leurs parcours, puis nous pourrons jeter un œil sur le nouveau vinyle qu’il nous présente ! En exclusivité !

    1/ Bonjour à vous les miss tétanos, pouvez-vous nous dire qui vous êtes ? Et votre parcours musical ?

     

    Miss Tetanos : je suis Belge…issu d’une ville au passé industriel intense, une des plus belles villes de Belgique ..Charleroi.

    Mon parcours musical a débuté avec Sri Fa en 2009, 2 E.P sortis en 2009 (Usine à Risques sur Rockerill Records) et 2011(Musica y muerte sur Konectik Digital), Stephen nous a rejoint en 2013 et nous avons sorti notre 1er vinyle en trio.

     

    Stephen O’Maltine, Batterie, premiers groupes qui ont tournés vers 2003, j’ai joué notamment dans (+/- dans l’ordre) Inner Death Experience (Metal à tendance black), The Invisible Frog (duo guitare / batterie épileptique), Lawrence Wasser (Disco/Punk), Josie Duflan et les Ponettes Sauvages (Délire disco trash pop), Duflan Duflan (trio apocalyptic pop disco doom), Raxinasky (Metal XP), Two Apes (trio pseudo africa/techno/punk), actuellement: Miss Tetanos (Electro live), Spagguetta Orghasmmond (Variétoche italienne / chansons d’amour débiles), Bayacomputer (post-punk / synth-pop-punk)

     

    S.F : Bonjour. On est un groupe Belge de « musique assistée par ordinateur », avec un batteur, des Theremin, du synthé et des voix, de Charleroi, ville post-industrielle en déclin depuis quelques décennies. Et on fait un genre de musique en déclin aussi. On a tous évolué dans divers projets, qu’on peut aisément classer comme « underground », avant de créer le projet Miss Tetanos en tant que band trio. Miss était Djette en solo avant qu’on lui tape l’incruste. Et ça marchait mieux pour elle !

     

    2/ La musique que vous proposez est un genre à part entière, comment pourriez vous le définir ?

     

    Miss Tetanos: Electro drum trans? Industrylooping ? On ne la défini pas trop…….HahaHa

     

    S.F : Musique modale-électro … du Moyen-âge.

     

     

    3 / Quel est le lien que vous avez avec le Vinyle ? Était-ce important pour vous de sortir votre nouveau projet sur ce format ?

     

    Miss Tetanos : Oui…le vinyle est quand même un objet beaucoup plus chaud que le CD..au niveau du son. Et puis lorsqu’on écoute un vinyle , on reste concentré sur la musique ..il y a un rituel qui s’installe..il faut retourner la plaque..

     

    Stephen O’maltine: Perso j’ai toujours acheté du vinyle, c’est comme acheter un beau livre ou un objet sympa que tu peux regarder pénard. Autant acheter quelque chose de beau.

     

    S.F : C’est surtout pour le son et c’est un support auquel on peut faire confiance contrairement au cd. Et puis, il y a un nouvel intérêt pour le vinyle, et Rockerill Records préfère tout sortir dans ce format.

     

     

    4 / Quels sont vos 5 vinyles du moment ?

     

    Miss Tetanos : Die wilde jagd, 10,000 Russos, La Jungle, The Taikonauts, Schwefelgelb…..il y en a plus que 5…qui tournent en ce moment…

     

    Stephen O’maltine : SECTS TAPE « We are all pink inside » / LE PRINCE HARRY « Synthetic Love » / GUILI GUILI GOULAG « Saint Arnoult 3018 » … Quelques claques récentes en concert: MOE (Finlandais) / CHIENS (Power-violence, NANCY) / MALAÏSE (Lyon) / UNIK UBIK (Tournai) … j’en oublie probablement

     

    S.F :

    To the highest bidder – Supersister

    Chinese Restaurant – Chrisma

    Blackstar – David Bowie

    Buio Omega – Goblin

    La Légion marche – Chœur de la Légion Etrangère

     

     

    5 / Quel est votre point de vue sur le pressage un peu à la va vite de certains vinyles ces dernières années simplement pour répondre

    au regain d’intérêt pour le vinyle ?

     

    Miss Tetanos: Je n’ai pas trop d’avis là-dessus…….pour le notre , on a fait attention à cela en tout cas……….à choisir une boite qui ne sera pas trop rat en gomme………..

    C’est sûre que les délais se sont allongés et les boites de pressage vinyles ne savent plus suivre la demande…

     

    Stephen O’maltine: Aucun avis là dessus, tu parles peut être des repressages qu’on trouve au Carrefour et au Media Markt ? Et bien je te répondrais d’autant acheter le pressage original. Ca craint !!! C’est juste pour faire du fric sur ce regain un peu à la mode chez les bobos… et effectivement c’est moche car fait à la va-vite.

     

    S.F : Et bien à cause de ça, les disques sont moins bien gravés, et le son n’est plus ce qu’il était de toute façon. En plus, on utilise plus le même matériel et la manière d’enregistrer a changé aussi, donc on dirait qu’on arrive plus à obtenir cette profondeur de son. Ps : sur l’album blackstar, j’ai du ajouter un peu de poids sur la tête de lecture, elle glissait sur le disque. Bowie … gros radin.

     

     

    6 / Quels sont vos prochains projets ?

     

    Miss Tetanos: une tournée en Allemagne et Suisse, jouer…réaliser des vidéos pour nos morceaux de 10 min! Et attaquer nos nouveaux futures morceaux qui sont à l’ébauche…

     

    Stephen O’maltine: Jouer, tourner, et composer d’autres morceaux.

     

    S.F : Travailler, sur du nouveau, sur du vieux, travailler, jusqu’à en mourir.

     

     

    7 / Pourquoi une pochette rouge un peu Trash ?

     

    Miss Tetanos: parce que le rouge , cela donne faim!

    La pochette a été réalisée par Jérôme Considèrant un ami artiste qui détourne les pictogrammes avec beaucoup d’humour.

    Il nous avait déjà réalisé une affiche de tournée et on trouvait qu’il correspondait bien à notre monde musical.

     

    Stephen O’maltine : C’est l’inspiration du moment, dans un monde où on ne respecte plus rien, on avait envie de dégommer une colombe de la paix. A noter que l’artwork a été réalisé par Jérôme Considérant qui est un artiste bien connu du pays noir pour ses détournements de pictogrammes, il est aussi bassiste de MONT-DORE actuellement

     

    S.F : Parce que !


    Le disque : Don’t drink so much than Nostradamus

    Et bien, si tu aimes la zik psyché, complètement barrée et kiffante, tu es au bon endroit !

    Voilà exactement ce Pourquoi je bosse et la raison d’exister de ce blog ! Découvrir des choses que l’on n’a guère l’habitude d’écouter.

    La pochette est vraiment chouette, on en a déjà parlé précédemment… voyez cela :

    Le Vinyle est bien gravé, le son est de bonne facture….

    Ce qui est indéniable c’est que l’ensemble en jette !

    L’EP compte 5 titres,

    Bon… je vous laisse respirer! Faut dire que vous avez eu de la lecture aujourd’hui ! Je vous souhaite un très très bon week-end ! Et vous dis à lundi…

    Pour vous procurer le vinyle : C’est ici

    Bises,

    Vin


  • Ted pour W-Fenec
  • Apparu sur les radars en 2013 avec la sortie d'un 1er album imprononçable, Miss Tetanos a emboîté le pas cette année avec un 5 titres dont le nom est d'autant plus mystérieux : Don't drink so much than Nostradamus. Emballé d'un artwork réalisé par un spécialiste du détournement de picto mais aussi le bassiste de Mont-Doré, Jérôme Considérant, ce vinyle se compose de plages électroniques (entre techno et rock-indus) tapageuses et progressives parfait pour les rituels de transe en groupe. Mené par Miss Tetanos au theremin et au chant, elle-même accompagnée de Sri.Fa aux claviers et de Stephen O'Maltine (c'est de la dynamite !) à la batterie, ce trio originaire de Charleroi en Belgique - haut-lieu des affaires de leur recommandable label Rockerill Records - a des arguments à vendre. Fougueux par la domination de ses cadences, harmonieux par ses claviers et son thérémin dérangés, ténébreux par ses voix métamorphosées, ce disque est on ne peut plus en raccord avec l'esprit punk et déviant de son label (La Jungle, Le Prince Harry, Rraouhhh !). On surkiffe et à peine fini, on a déjà envie de se le repasser en boucle, c'est dire tout son attrait et sa force.

    http://www.w-fenec.org/rock/miss-tetanos,9947,don-t-drink-so-much-than-nostradamus.html