The Scrap Dealerss/t

Cat. Nr.:ROREC014
Release date:2014-03-03
Label:Rockerill Records / Jaune Orange
Available formats:
Details:
All songs by The Scrap Dealers 
Recorded and mixed by Le Général Collyns & Allan Snon in November 2013 
Available March 3rd 2014 
Licensed by JauneOrange & Rockerill Records - JO037 / ROREC014
 

Tracklist:
  1. Red like blood 03:13
  2. Imagination 02:34
  3. Get out of my city 01:36
About:View Press Releases
  • PRESS RELEASE
  • Dirk Weis (Rockerill Records)
  • Parfois, on se dit : « Ah quoi bon tout réinventer ? ». Et dans le registre, quoi de mieux que le rock garage bien trempé, plein d’adrénaline et d’énergie primale ? Les Liégeois de Scrap Dealers s’inscrivent dans ce trip où l’imbécilité de vouloir réinventer la roue n’a pas droit de cité. Des guitares hargneuses en diables, une voix qui s’extirpe de cordes vocales comme un road movie en accéléré sur une corniche de la Côte d’Azur. C’est que ça se vit à du 100 à l’heure cette musique-là, le pied sur l’accélérateur, les cheveux au vent. 
     
    Les Scrap Dealers, c’est une course poursuite évidente. Celle destinée à rattraper les paradis perdus de l’insouciance, celle programmée pour ne jamais ne se sentir vieux. Leur pugnacité rappelle celle de ces héros des années 60 poussant le rock jusque dans ses mélodies les plus bruitistes entre fuzz et distorsion. Attention, qu’on ne s’y trompe pas, les mélodies sont là, mais pas celles qui s’enfoncent dans la mièvrerie. L’urgence prime. La rage aussi. Thee Oh Sees n’est pas loin. Ty Segall non plus. Garage. Garage. Les Scrap Dealers foncent à tête baissée et c’est très bien ainsi. « Red Like Blood » n’est que l’apéritif d’une ivresse qui sera mémorable.

  • Music in Belgium
  • Nous les avions vus en première partie de Fuzz lors de son concert au Botanique le 25 septembre dernier, et il faut dire que les Scrap Dealers avaient été une très sympathique surprise. Ce groupe liégeois sort enfin son premier EP qui, en trois titres, balance un garage punk sauvage du meilleur aloi.
     
    Avec une touche sixties qui rappelle les Monks ou les Sonics, les Scrap Dealers font fumer les amplis, hurler les guitares et brailler un chanteur dans un micro fondu. On a à peine le temps de se rendre compte de ce qui nous tombe dessus que le disque est déjà fini. Mais c’est là où la touche ʺrepeatʺ de la chaîne hi-fi ou de l’ordi sert à quelque chose. Et on ne saurait trop conseiller de l’utiliser abondamment, cette touche ʺrepeatʺ.
     
    Les Scrap Dealers seront visibles en chair et en guitares à la Zone de Liège (1er mars), à la Taverne du Théâtre de La Louvière (7 mars), chez Madame Moustache à Bruxelles (28 mars), au Pit’s de Courtrai (10 avril), au Rockerill de Charleroi (26 avril) et aux Aralunaires d’Arlon (4 mai). Un printemps électrique en perspective…
     

  • Le Canal Auditif
  • Mon histoire d’amour avec les Belges n’est pas neuve. Ce terreau fertile en musique marginale de tout genre est venu une fois de plus me charmer les tympans. Cette fois-ci, c’est la formation The Scrap Dealers qui lance son maxi Red Like Blood. Le quintette fait dans un rock’n’roll à l’attitude punk bien sentie. La pièce-titre est particulièrement accrocheuse alors que Get Out Of My City est garrochée au max comme le dirait si bien l’ami Fabien. Pour les amoureux de rock’n’roll et de punk, c’est un groupe qui pourrait très bien vous intéresser.

    http://lecanalauditif.ca/les-ep-de-mars-2/


  • Noise'r'us
  • Les démangeaisons semblent ne jamais se calmer chez ce groupe garage dans le sens le plus huileux et noire du terme. Les plus fins s'arrêteront sur les bavardages des tumultueux Thee O Sees, les grands anciens iront fouiller dans leurs 45t de punk early 60's mexicain pour y retrouver une telle moiteur. Red like blood et raide... Avec pour chanteur un clone de Mark E Smith à peine pubère qui s'isole en pensant très fort au déhanché-chaloupé de Poison Ivy.

    http://radiokulturanoiserus.blogspot.fr/2015/05/jai-oublie-de-vous-dire-7-travaille-la.html